L´état de jeûne est un des élé­ments per­me­t­tant la bonne exé­cu­tion tech­nique de vos analy­ses et une inter­pré­ta­tion per­ti­nente de vos résul­tats.
Cer­tains dosages sont mod­i­fiés après un repas parce que l´alimentation apporte elle-même cer­tains des élé­ments dosés (graiss­es, sucre,…).
Après un repas, la qual­ité du sérum ou du plas­ma est mod­i­fiée (appari­tion d´un trou­ble, vis­cosité aug­men­tée); ces mod­i­fi­ca­tions peu­vent per­turber le fonc­tion­nement des appareils d´analyse.
Le plus sou­vent, il est demandé d´être à jeun depuis 8 à 12 heures, notam­ment pour un bilan lipidique (EAL, trigly­cérides). Il est pos­si­ble de boire un verre d´eau pen­dant cette péri­ode de jeûne et il est recom­mandé de pren­dre un repas léger la veille au soir.

On peut ne pas rester à jeun dans cer­tains cas :
— une prise de sang en urgence
— un bilan préopéra­toire (TP, TCK, NFS, groupe san­guin, RAI)
— la déter­mi­na­tion de l´I.N.R.
— les tests sérologiques (tox­o­plas­mose, rubéole, HIV, Hépatites,…)
— le dosage de la béta HCG (test de grossesse)

Mais dans ces derniers cas, il est recom­mandé que le prélève­ment soit réal­isé au moins 2 heures après l´absorption d´un repas léger sans corps gras.
Pour plus de pré­ci­sions, nous vous invi­tons à con­sul­ter la rubrique “analy­ses” de notre site.

Sauf dosage d´un médica­ment devant être pra­tiqué après la prise à la demande de votre médecin (dosage au « pic »), il est recom­mandé de ne pas pren­dre de médica­ments avant une prise de sang. D´une part parce que cela peut avoir un impact sur les analy­ses (inter­férence ou effet direct sur le paramètre dosé); d´autre part parce qu´il est générale­ment décon­seil­lé d´absorber des médica­ments à jeun et de le rester pen­dant une heure min­i­mum après inges­tion (pas­sage accéléré dans le sang, intolérance diges­tive,…)

Le jour de votre prélève­ment, nous met­trons tout en œuvre pour respecter l´heure prévue de votre ren­dez-vous. L´enregistrement de votre dossier et le prélève­ment n´excèdent générale­ment pas une dizaine de min­utes. Néan­moins, du fait d’évènements non prévis­i­bles (prise de sang dif­fi­cile, ges­tion d’ordonnances mul­ti­ples ou com­plex­es, urgences médi­cales,…), il est pos­si­ble que le per­son­nel puisse pren­dre du retard sur son plan­ning de ren­dez vous.
Oui, il  vous est pos­si­ble de réalis­er des exa­m­ens de biolo­gie médi­cale sans ordon­nance, à votre charge, après accep­ta­tion de votre demande par le biol­o­giste médi­cal. Les exa­m­ens, ain­si que le prélève­ment, sont fac­turés sur la base de la nomen­cla­ture des actes de biolo­gie médi­cale.
Il s’agit d’un petit amas de sang par­fois douloureux et gon­flé, local­isé sous l’épi­derme. Il dis­paraît habituelle­ment de manière spon­tanée au bout de 15 jours, après être passé par dif­férentes couleurs : rouge/violet, puis jaune/vert. Il s’agit d’un évène­ment certes dis­gra­cieux mais par­faite­ment bénin. Cela peut arriv­er en cas de prélève­ment dif­fi­cile, de traite­ment anti­co­ag­u­lant ou si la com­pres­sion n’a pas été main­tenue suff­isam­ment longtemps. Il est essen­tiel de com­primer le point de piqûre pen­dant deux min­utes env­i­ron de façon à éviter la sur­v­enue d´un hématome. Dans l’heure qui suit idéale­ment, vous pou­vez appli­quer un panse­ment réfrigéré ou appli­quer locale­ment une crème à base d’Arnica ou équiv­a­lent afin d’obtenir  une résorp­tion plus rapi­de de l’hématome.
Vous deman­dez à votre phar­ma­cien ou votre infir­mière (si le médecin ne vous l´a pas fourni) un kit à ECBU con­tenant un fla­con de recueil à bou­chon jaune et un tube boraté des­tiné à la con­ser­va­tion des urines à tem­péra­ture ambiante pen­dant 24H.
Vous recueillez le deux­ième jet après toi­lette locale, de préférence au lever ou au moins 2H après la dernière mic­tion et tou­jours avant toute prise d´antibiotique.
Après avoir rem­pli le tube à par­tir du fla­con bou­chon jaune de recueil (voir notice fournie avec le kit), vous remet­tez le fla­con et le tube avec vos nom et prénom et l´ordonnance à votre phar­ma­cien si pos­si­ble dans la mat­inée.
Votre fla­con sera col­lec­té par notre cour­si­er en fin de mat­inée et rap­porté au lab­o­ra­toire en début d´après-midi.
Si vous pou­vez vous déplac­er, amenez votre bébé au lab­o­ra­toire après nous avoir prévenus et nous réalis­erons le recueil au lab­o­ra­toire.
Sinon, suiv­ez les recom­man­da­tions ci-dessous.
Pos­er une poche à urine pédi­a­trique

Le préleve­ment vagi­nal con­siste en la recherche d´une infec­tion au niveau vagi­nal (et de l´endocol, éventuelle­ment). Les résul­tats en sont générale­ment disponibles au bout de 48 ou 72 heures. Cet exa­m­en est oblig­a­toire­ment réal­isé au lab­o­ra­toire, sur ren­dez vous.

Le frot­tis cer­vi­co-vagi­nal est un exa­m­en anato­mopathologique visant à dépis­ter le can­cer du col de l´utérus. Cet exa­m­en ne donne qu´une image approx­i­ma­tive de la flo­re vagi­nale mais pré­cise de la cytolo­gie. Les résul­tats, envoyés par cour­ri­er par le lab­o­ra­toire d’anatomo-pathologie, sont disponibles sous une semaine. Le prélève­ment peut être réal­isé au lab­o­ra­toire sur ren­dez vous.

Le prélève­ment est peu dif­férent: sous spécu­lum, dans les deux cas, et doit être pra­tiqué en dehors des règles; sans toi­lette vagi­nale interne le jour de l´examen.

  • Cela peut cor­re­spon­dre à plusieurs sit­u­a­tions :
    • Le lab­o­ra­toire n’a pas con­nais­sance de vos coor­don­nées sécu­rité sociale et mutuelle et n’a pu réalis­er le tiers payant. Joignez à la fac­ture la copie des attes­ta­tions papi­er sécu­rité sociale et mutuelle (la pho­to­copie de la carte vitale est inex­ploitable) et tout autre doc­u­ment men­tion­nant  vos droits (obten­tion ou sup­pres­sion de l´ALD, admis­sion au béné­fice de la CMU, exonéra­tion pour inva­lid­ité ou mater­nité, …) et nous régu­laris­erons votre dossier au plus vite.
    • Vous n’avez pas de mutuelle. Dans ce cas, vous devez régler la part com­plé­men­taire directe­ment au lab­o­ra­toire.
    • Des exa­m­ens réal­isés sont non rem­boursables (hors nomen­cla­ture). Dans ce cas, vous devez régler le mon­tant indiqué. Nous pour­rons vous éditer une fac­ture suite à votre règle­ment.

N’hésitez pas à nous con­tac­ter en cas de néces­sité.

Votre ordon­nance a été enreg­istrée dans le sys­tème infor­ma­tique du lab­o­ra­toire. Elle vous sera sys­té­ma­tique­ment retournée avec vos résul­tats d´examen et fig­ure en dernière page des comptes ren­dus dif­fusés sur notre serveur de résul­tat. Si celle-ci est renou­ve­lable, vous pour­rez ain­si la réu­tilis­er à nou­veau et pour chaque prélève­ment.

C´est votre médecin qui pour­ra faire la meilleure inter­pré­ta­tion de vos résul­tats d´analyses puisqu´il détient toutes les infor­ma­tions clin­iques ayant motivé cette demande. Il con­nait votre dossier médi­cal et saura quels sont, éventuelle­ment, les exa­m­ens com­plé­men­taires sup­plé­men­taires éventuelle­ment à deman­der.

Le biol­o­giste pour­ra vous don­ner une pre­mière inter­pré­ta­tion de vos résul­tats (à votre demande).

Le per­son­nel d´accueil du lab­o­ra­toire pour­ra vous alert­er sur une anom­alie éventuelle mais n´a pas les com­pé­tences req­ui­s­es pour inter­préter les résul­tats d´analyses.

Enfin, nous vous rap­pelons que les nor­males ou valeurs usuelles présentes sur votre compte-ren­du d´analyses ont été établies en fonc­tion de votre sexe et de votre âge.

Un biol­o­giste est oblig­a­toire­ment médecin ou phar­ma­cien.

Il passe un con­cours à la fin de son cur­sus uni­ver­si­taire général, et choisit la biolo­gie médi­cale comme spé­cial­ité.

Au terme de qua­tre années d´internat dans un cen­tre hos­pi­tal­ier uni­ver­si­taire, au cours desquelles il valide sa for­ma­tion dans les dif­férentes dis­ci­plines de la spé­cial­ité (héma­tolo­gie, bac­téri­olo­gie, immunolo­gie, chimie, par­a­sitolo­gie…), il devient tit­u­laire d´un D.E.S. de biolo­gie médi­cale qui lui per­met de devenir directeur d´un lab­o­ra­toire de biolo­gie médi­cale, soit après dix années, au min­i­mum, d´études supérieures.

LabTest­sOn­line France a été conçu pour vous aider à com­pren­dre les nom­breux exa­m­ens de lab­o­ra­toire de biolo­gie médi­cale, util­isés pour le diag­nos­tic et le suivi du traite­ment des mal­adies. Vous pour­rez, par exem­ple, y rechercher des mal­adies et trou­ver com­ment les exa­m­ens de lab­o­ra­toire aideront à leur diag­nos­tic et leur suivi.
Ce site est édité par la Société Française de Biolo­gie Clin­ique et soutenu par la Com­mu­nauté Européenne. Il vous garan­tit une infor­ma­tion fiable et indépen­dante des pro­fes­sion­nels de san­té.

Notre pro­fes­sion est régle­men­tée.

Plusieurs organ­ismes de tutelle sont chargés du con­trôle de nos activ­ités :
— Agence Régionale de San­té
— Assur­ance mal­adie
— Ordre des Phar­ma­ciens
— Ordre des Médecins
COFRAC (
Comité Français d´Accréditation) : le lab­o­ra­toire Bioex­cel est accrédité  depuis le 1er décem­bre 2010 pour, désor­mais, plus de 98 % de notre activ­ité.

Toutes les infor­ma­tions rel­a­tives aux patients sont con­fi­den­tielles et sont pro­tégées par le secret pro­fes­sion­nel. Les résul­tats ne peu­vent être com­mu­niqués qu´au patient lui-même, à une tierce per­son­ne dûment man­datée par le patient, au prati­cien pre­scrip­teur et à tout autre prati­cien désigné par le patient sauf déro­ga­tions ou règles spé­ci­fiques prévues par la loi et les règle­ments en vigueur.

Tous les lab­o­ra­toires d’analyse sont con­traints de trans­met­tre les résul­tats d’ex­a­m­ens de manière sécurisée. C’est pourquoi nous vous pro­posons de télécharg­er votre compte ren­du d’ex­a­m­en via un serveur de résul­tat sécurisé.